Votre soutien

Vous aimez notre travail, soutenez-nous

10€/an

Montant libre
Le jour
Le fond
Les usines et autres
 ↑  
Visites

 653854 visiteurs

 18 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos


 centralefonctionnent01.jpg

Le système de base est assez simple : l'eau transformée en vapeur se détend dans une turbine qu'elle fait tourner. Cette turbine entraîne un alternateur qui produit de l'électricité.

Alternateur

Pour une tranche de production, une centrale comprend : l'alimentation de la chaudière en combustible, une chaudière, un groupe turbo-alternateur, un circuit d'évacuation des fumées avec une cheminée d'une centaine de mètres de hauteur et un circuit indépendant d'eau froide pour condenser la vapeur à l'issue de la turbine. Chaque centrale possédait plusieurs tranches; son équipement est alors multiplié pas 2,3,4 ou plus.

> Le circuit du charbon:

Le charbon est stocké dans les silos à côté de la centrale (1). Des distributeurs vibrants dosent son admission dans les broyeurs qui le transforment en poudre (2). Dans les broyeurs arrive également un flux d'air chaud (3). Le mélange charbon+air chaud est envoyé dans la chaudière dans laquelle on envoie un autre courant d'air chaud (4).

Le mélange brûle alors dans la chambre de combustion de la chaudière (5), préalablement amorcée, dont les parois sont formées par des écrans de tubes dans lesquels circule de l'eau. Les fumées qui sont évacuées cèdent leurs dernières calories dans un réchauffeur d'air (6) au flux d'air alimentant les broyeurs et les brûleurs. Les fumées sont dépoussiérées dans un appareil électrostatique (7) avant d'être entraînées par des ventilateurs de tirage vers la cheminée (8). Les cendres sortant du dépoussiéreur sont évacuées (9).

 

> Le circuit d'eau :

L'eau est amenée par des pompes dans les réchauffeurs (10). L'eau passe dans « l'économiseur » de la chaudière où son réchauffement s'accentue. De là elle est envoyée dans un « ballon » à niveau constant placé au-dessus de la chaudière (11) d'où elle est ramenée vers le bas de la chambre de combustion. L'eau remonte par des tubes de la chambre de combustion et retourne au ballon sous forme de vapeur à haute pression (135kg/cm²).


Broyeur

La vapeur saturée prise au ballon est ensuite surchauffée à 540°C dans le « surchauffeur » placé dans la chaudière en aval de la chambre de combustion (12). De là, la vapeur vient se « détendre » dans un premier corps de la turbine provoquant la rotation de celle-ci.


Chaudière

Mais la vapeur n'est pas complètement détendue alors on la renvoie dans un deuxième surchauffeur de nouveau à 540°C (14), puis sous une pression qui n'est plus que de 30kg/cm², elle revient se détendre dans un deuxième et troisième corps de la turbine (15 et 16)


cheminée et réfrigérant

La vapeur détendue passe dans le condensateur (17) où elle redevient liquide. Cette eau est récupérée, dégazée réchauffée avant de retourner dans la chaudière pour refaire un cycle. Dans le condensateur, il est nécessaire d'avoir une source froide à disposition constituée par un autre circuit d'eau indépendant constamment refroidie dans les réfrigérants (18). Les réfrigérants sont constitués par des hautes tours en béton qui créent un tirage d'air à travers l'eau qui tombe en pluie sur des claies de dispersion.



Source Lumières sur l’APPHIM 5


Date de création : 22/04/2010 @ 21:04
Dernière modification : 27/08/2012 @ 15:00
Catégorie : Les usines et autres - Les centrales thermiques
Page lue 9755 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Les métiers de la mine
Social
Les dates-les personnes
 ↑  
Livres, récits, témoignages...
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
72 Abonnés
Recherche
Recherche