Votre soutien

Notre travail, ce site internet ont un coût

10€/an

Montant libre
Le jour
Le fond
Les usines et autres
Visites

 799561 visiteurs

 19 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://mineurdefond.fr/data/fr-articles.xml

La silicose est une maladie pulmonaire chronique, provoquée par l'inhalation de microparticules de silice. La silicose comme son nom l’indique est due aux poussières de roches (silice) et non comme on peut le voir dans certains ouvrages aux poussières de charbon. 

sili3

Cette maladie a crû exponentiellement dans les année 20 avec les débuts de la mécanisation. Ce mode d’exploitation avec des piqueurs, des perforateurs dégage beaucoup de poussières. A l’époque, celles-ci étaient inhalées par les mineurs. Mais les ouvriers les plus exposés restent les traceurs en bowettes qui travaillent toujours dans la roche. Abattage de cette roche à l’explosif puis va et vient des berlines pour évacuer les gravas : un enfer pour les poumons.

sili4

Cette maladie entraîne une inflammation chronique et une fibrose pulmonaire progressive. Elle se traduit par une réduction progressive et irréversible de la capacité respiratoire même après l'arrêt de l'exposition aux poussières.

sili5

Le diagnostique du taux de silicose était basé sur les radios des poumons, les tests d’efforts et la la carrière du mineur. Mais il était toujours minoré d’après les mineurs car l’indemnisation dépendait de ses variations.


Au début du XX ème siècle, la durée de vie moyenne d'un mineur de fond de notre région, affecté au traçage et à l'abattage était de 41 ans puis les Houillères ont pris la mesure de la catastrophe et ont instauré des précautions pour lutter contre les poussières.

Le poumon devrait apparaître blanc!


Date de création : 25/05/2010 @ 18:59
Dernière modification : 27/08/2012 @ 18:41
Catégorie : Social - La santé
Page lue 10679 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par 3N9ZP5Maurice_Dupont le 21/08/2017 @ 14:51

En effet, non seulement les houillères minoraient le taux de silicose mais tentaient de la commuer en d'autres maladies respiratoires.

Il suffit de consulter la vidéo intitulée: ''Catastrophe- Fosse 3- 1974 2éme partie

VOB''.Cinq blessés. Et d'écouter à ce propos les commentaires de Soeur PASCALE . Infirmière à l'hôpital de Liévin, qui précise << On savait que les houillères sous estimaient le taux de silicose>>, par conséquent si sur le dossier du blessé le taux de silicose était de 30% nous retenions 60% avant de procéder à l'anesthésie ! 

C'est d'ailleurs le syndicat intervenant une première fois en faveur de mon pauvre père alors qu'il a 46 ans, auprès du Tribunal de Béthune, qui lui obtint 75 %. Et, une seconde fois suite à son décès, il a 48 ans et 9 mois, après autopsie pour obtenir les 100%.  Ce mépris est déplorable!  J'abonde dans le sens de Soeur PASCALE lorsqu'elle termine parlant du métier de mineur, par cette courte phrase mais suffisamment éloquente: << PERDRE SA VIE EN TENTANT DE LA GAGNER >>. Maurice Charles Dupont




Les métiers de la mine
Social
 ↑  
Les dates-les personnes
Livres, récits, témoignages...
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
81 Abonnés
Recherche
Recherche