Votre soutien

Vous aimez notre travail, soutenez-nous

10€/an

Montant libre
Le jour
Le fond
 ↑  
Les usines et autres
Visites

 730021 visiteurs

 14 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos

pouss6

L’arrosage des chantiers d’exploitation a constitué la plus grande avancée. Outre l’arrosage, on injectait de l’eau sous pression dans les veines pour éviter l’envolée des poussières et rendre le charbon friable. En effet, le charbon se comporte comme un morceau de sucre: il s’imbibe dans toute sa masse. L’injection se fait grâce à un injecteur surpresseur. Le forage s’effectuait avec un marteau piqueur avec une alimentation simultanée en air comprimé et en eau. Les poussières sont transformées en boue au lieu de s’échapper dans les galeries.

pouss4

Dans les chantiers d’abattage on avait recours à l’arrosage continu grâce à des canons à brouillard. Au moment des tirs ces canons rabattaient la poussière et empêchaient sa dispersion. Les machines (rabots et haveuses) étaient équipées d’arroseurs. La taille le long du rabot était pulvérisée et la tête des haveuses “crachait” de l’eau au fur et à mesures de ses rotations.

pouss7

 

La schistification était une autre solution pour figer les poussières dans les galeries. En fait, la craie pulvérisée fixait sur les parois des bowettes les poussières et les particules de charbons. L’ensemble devenant inerte , on écartait les risque d’explosion. Par contre, il fallait renouveler régulièrement cette opération pour garantir son efficacité.

pouss5

Le dernier rempart contre la poussière était individuel avec le port du masque. Les masques furent d’abord simples puis équipés d’un aérateur. Mais cet acte n’a pas été suivi correctement par les mineurs.

pouss2

Avec la chaleur au fond, il était quasiment impossible de tenir plus d’une demi-heure avec le masque. Les mineurs remettaient ce masque quand le porion arrivait!

pouss3

 

Malgré toutes ces innovations, jusqu’aux derniers chantiers, les mineurs ont été atteint de silicose. Les degrés étaient moindres qu’au début du siècle mais le mal n’a pas été éradiqué.

pouss1


Date de création : 27/05/2010 @ 15:26
Dernière modification : 25/08/2012 @ 15:06
Catégorie : Le fond - Divers-La lutte contre les poussières
Page lue 8180 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par decaillon le 22/02/2013 @ 13:26

Il y avit également des palettes mise en "balancelles avec de la poudre dans les voies . En cas d'explosion ces palettes basculent et déverssent le produit anti feu .

Il a le grisou mais également le frottement de l'oxigène sur le carbonne qui est l'origine du feu de taille . Pou cela ,le courant d'air était régulé par des sas , et le charbon dans les voies était isolé de l'air par une couche de produit .




Les métiers de la mine
Social
Les dates-les personnes
 ↑  
Livres, récits, témoignages...
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
78 Abonnés
Recherche
Recherche