Votre soutien

Vous aimez notre travail, soutenez-nous

10€/an

Montant libre
Le jour
Le fond
Les usines et autres
Visites

 617604 visiteurs

 22 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos

ecole01.jpg

Les premiers mineurs au 18ième et 19ième descendaient au fond sans formation. Leur formation se faisait directement d'abord comme galibot puis comme mineur. A l'époque les enfants pouvaient travailler au fond et leurs débuts étaient très rudes et sources d'accidents.

En 1874, les enfants de moins de 12 ans puis moins de 14 ans en 1914 n'ont plus le droit de descendre. Ils doivent suivre leur scolarité jusqu'à cet âge. Depuis le début du 20ième siècle, les futurs mineurs sont donc formés et doivent connaître leur métier avant de dévaller.

Il sont embauchés à la mine dès 14 ans et intègrent les centres de formation professionnelle (CFP). Ils seront formés pour obtenir un CAP ou un BEP. En 1947, ils seront plus de 10000 de 14 à 18 ans à intégrer les CFP. Ils suivent des cours de matières générales, de technologie minière, de mécanique, d'électricité, de travaux pratiques en atelier et de sport.

A 18 ans, ils passent la première partie de leur CAP. Le sport est très présent dans la formation pour être armé aux conditions du fond. Ils suivent un entraînement quasi militaire : saut, corde, grimpé, rampé, escalade.... En même temps, ils font leurs premières armes dans la mine-image, réplique au jour des conditions du fond.

Après le passage en CFP, ils rejoignent un quartier école au fond de la mine pendant 6 mois. Durant ce stage, leurs acquis de formation au travail sont validés puis ils sont initiés au rendement avec l'abattage, le boisage, le foudroyage...
Durant leur formation, ils sont placés sous la responsabilité d'un agent de maîtrise instructeur. C'est lui qui veille au respect de la discipline et de la hiérarchie.

En fonction de leur réussite aux différents postes de la mine et du jugement de l'instructeur, ils seront dirigés vers le poste qui leur convient le mieux. Le CAP passé en fin de formation validera la formation et permettra aux galibot de prendre son poste définitif au fond.

La formation est aussi dispensée aux adultes. Les nouveaux arrivants notamment les étrangers suivent une formation accélérée en mine-image puis au fond. A côté de cette formation classique, des stages de perfectionnement sont instaurés dans les CFP pour que les mineurs soient formés aux nouvelles techniques, aux nouvelles machines mais surtout pour que tous les mineurs soient sensibilisés aux consignes de sécurité.



La sécurité est devenue un objectif prioritaire des houillères. A l'approche de la fin de l'exploitation, les CFP ne formaient pratiquement plus de galibots mais servaient à former les mineurs à d'autres postes ou permettre leur reclassement dans d'autres domaines d'activités extérieurs à la mine.



 

Date de création : 09/06/2011 @ 21:49
Dernière modification : 28/08/2012 @ 09:45
Catégorie : Social - L'éducation
Page lue 7539 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par Bacquet le 14/07/2012 @ 14:50
petit complément aprés la premiére partie du C.A.P au C.F.P .Nous allions en taille école , encadrés par 1 A.M et 2 ou 3 moniteurs (mineurs qualifiés ) . En fin des 6 mois , si le stage avait été concluant .Nous étions nommés à l' échelle 4 équivalant à aide ouvrier.



Les métiers de la mine
Social
 ↑  
Les dates-les personnes
 ↑  
Livres, récits, témoignages...
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
72 Abonnés
Recherche
Recherche