Votre soutien

Notre travail, ce site internet ont un coût

10€/an

Montant libre
Le jour
Le fond
Les usines et autres
Visites

 812446 visiteurs

 10 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://mineurdefond.fr/data/fr-articles.xml

La grève de 1963


 

Photo tirée du site Le Lensois Normand, Claude Duhoux

Un appel à la grève générale est fait par la CFTC dès janvier 1963, la CGT se joint rapidement au mouvement mettant en avant une stagnation des salaires. Les mineurs ne comprennent pas pourquoi le gouvernement refuse d'augmenter leurs salaires alors qu'une augmentation salariale avait déjà été accordée aux entreprises du secteur public en 1962. Courant février, le mouvement prend de l'ampleur et pour éviter une pénurie de charbon durant cet hiver rigoureux, le Ministre de l’Industrie, réquisitionne les mineurs le 2 mars 1962.

Photo CHM Lewarde

Cet acte de l'exécutif entraînera un bras de fer entre la corporation minière et le gouvernement pendant plus d'un mois. Le 4 mars 1963, 20000 mineurs manifestent à Lens. Le 13 mars, Georges Pompidou, premier ministre, constitue une commission chargée d'étudier la situation des Houillères et de leur avenir. Le 16 mars, 30000 mineurs et leurs épouses tiennent meeting à Lens. Le 23 mars, la commission Massé rend son rapport qui est présenté à la télévision le 25 mars. Le rapport et la lassitude des mineurs retournent l'opinion : les syndicats sont dans l'obligation de négocier. Le 2 avril, l'accord est signé.

photo ina.fr

Les mineurs obtiennent 8% d'augmentation, la quatrième semaine de congés payés et le maintien de leurs congés d'ancienneté. Cette grève sera la dernière grande grève des mineurs. Elle a permis un grand élan de solidarité venant de toute la France. Des colis et de l'argent sont arrivés pour aider les mineurs qui n'avaient plus de rentrées d'argent, plus de chauffage. Beaucoup de familles ont souffert du froid et de la faim. Au cours de l'été 1963, des enfants de mineurs seront accueillis dans des familles de toutes régions pour y passer leurs vacances.

photo CHM Lewarde


 


Date de création : 21/11/2013 @ 22:40
Dernière modification : 23/11/2013 @ 16:14
Catégorie : Social - Les grèves
Page lue 3400 fois


Réactions à cet article

Réaction n°2 

par germain le 16/09/2016 @ 14:16
Jeune marié en 1962 avec un enfant, c'est dans mon souvenir le seul moment de ma vie ou j'ai eu faim et nous avons tenu grâce à un petit épicier qui nous a avancé des pommes de terre à crédit (avec beaucoup de réticence d'ailleurs) ces patates étaient notre seule nourriture. Les syndicats nous ont trahis à la fin de la gréve

Réaction n°1 

par decaillon le 04/07/2015 @ 17:28

J'ai vécu enfant à cette grève à hénin liétard , on nous donnait des gâteaux à l'école et aux vacances de paques j'ai été placé en famille d'acceuil à Liege


Grève très dure




Les métiers de la mine
Social
 ↑  
Les dates-les personnes
Livres, récits, témoignages...
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
85 Abonnés
Recherche
Recherche