Votre soutien

Vous aimez notre travail, soutenez-nous

10€/an

Montant libre
Le jour
Le fond
Les usines et autres
Visites

 595369 visiteurs

 17 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos

PETITES ̎CACOULES DE MINEURS ̎

A l’étang

A l’étang de Quenehem, à côté de la fosse 6 de CALONNE-RICOUART, il y a une ribambelle de pêcheurs mais le meilleur, c’est Baptiste, le frère de Martin. Dès qu’il installe ses cannes dans l’eau, ça mord tout de suite et toute la matinée, ça n’arrête pas ! Des carpes, des tanches et même des brochets !!! A une dizaine de mètres, Martin, lui, attrape un petit gardon de temps en temps. Mais comment-est-ce possible ? Et c’est toujours ainsi depuis qu’ils pêchent ensemble. Un jour, n’en pouvant plus, Martin demande à son frère :

  • Mais commink té fais pour attraper autant de pichons, Baptiste ? Ché pas possib !

  • Le talent, mon ami, le talent…

  • Ché pas possib, ché pas possib !!!

L’autre jour, Martin arrive comme d’habitude chez son frère à 6h du matin pour une nouvelle partie de pêche ; il trouve Baptiste dépité parce que sa mobylette est en panne, il va devoir passer sa journée de congé à la réparer car demain, il est du matin.

  • Prins em plache à l’étang si té veux, Martin !

Celui-ci, ravi de l’aubaine, arrive à l’étang et installe ses cannes à "l’endroit magique".

  • In va voir ce qu’in va voir ! Je m’demante si min filet y va ête assez grand pour tous ché pichons…

Mais rien ne se passe comme prévu… 7h, 8h, 9h, rien ! 10h, 11 h, rien, rien de rien !

  • Mais qu’est-che que ch’est dché cacoules ! Ché pas possib ! Si à midi, j’ai rin, j’m’in vas ! J’va dire à

Baptiste que, finalemint, j’ai pas été à l’étang.

A midi moins cinq, un gros brochet passe sa tête au-dessus de l’eau :

  • Hé Martin, tin frère y est pas venu aujourd’hui ???

caquoule01.jpg

Chez le charcutier

Augustin, c’est un bon garçon, serviable, courageux comme pas deux au fond de la fosse ; tout le monde l’adore. Il n’a qu’un gros défaut, il bégaie comme ce n’est pas possible ; il met cinq minutes pour sortir une phrase de trois mots. L’autre jour, il va chez Louis le charcutier pour acheter quelque chose à mettre sur les tartines de son briquet.

Quand vient son tour, il montre un beau jambon que Louis met sur la trancheuse électrique.

  • Coupe, coupe, coupe, coupe…

Et l’autre coupe, coupe, coupe… Au bout de douze tranches, il regarde Augustin qui termine sa phrase :

  • Coupe, coupe, coupe-me ein’e tranche !

El nouveau bidet déch carbonnier

Marius, le courageux cheval du charbonnier est parti en retraite après des années de bons et loyaux services. Son remplaçant termine sa première journée de livraison, il a dû monter cinq fois la côte du 16 de LIÉVIN avec un tombereau plein et il est usé. N’en pouvant plus, il s’arrête et dit à son maître :

  • J’in ai marre, j’suis pas tin esclaf, j’fais gref !

  • Et bin merte alors, j’ai jamais vu un bidet qui parle ! s’écrie le charbonnier estomaqué.

Entendant la conversation, un petit chien tout blanc avec un œil noir qui pissait sur un lampadaire à proximité lui rétorque :

  • Bin mi non plus, ché l’premier coup que j’vo cha !

Georges TYRAKOWSKI


Date de création : 28/01/2016 @ 13:57
Catégorie : Livres, récits, témoignages... - Récits-Enfants de mineurs
Page lue 955 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Les métiers de la mine
Social
Les dates-les personnes
Livres, récits, témoignages...
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
70 Abonnés
Recherche
Recherche