Votre soutien

Vous aimez notre travail, soutenez-nous

10€/an

Montant libre
Le jour
Le fond
Les usines et autres
Visites

 694788 visiteurs

 14 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos

Les métiers du jour à la Mine

Conférence de Mineurs du Monde 17 / 03 / 16 OIGNIES

Les adhérents de l’Université Populaire Mineurs du Monde ont été conviés à une conférence sur les métiers du jour, celle-ci a eu lieu dans un bâtiment sur le carreau de la fosse 9-9 bis d’OIGNIES le 17 mars 2016. Le thème est original car, si on parle toujours de la pénibilité des tâches effectuées au fond, on ignore trop souvent le travail extraordinaire et indispensable accompli par les ouvriers de la surface autour des puits, dans les ateliers de maintenance du matériel, sur les rails, sur les terrils, dans les cokeries, dans les usines carbochimiques ou dans les centrales thermiques. L’Université Populaire se devait aussi de leur rendre hommage et c’est désormais chose faite.

L’intervenant du jour n’est autre que le célébrissime Jean-Marie MINOT, 73 ans, considéré par certains comme ‘’le Pape de la Mine’’ tant son savoir est immense sur le sujet et unanimement reconnu par tous les passionnés de l’épopée du charbon dans la région.  Jean-Marie dont l’enfance s’est déroulée à proximité du complexe de la fosse Gayant à WAZIERS n’a pourtant jamais été salarié aux HBNPC ; il a commencé sa carrière comme dessinateur chez Arbel à DOUAI, il a ensuite dirigé un atelier de chaudronnerie à BILLY-MONTIGNY et il a terminé sa carrière à la Société Famacom d’ANZIN en 2000. Depuis toujours, il s’intéresse à l’histoire du charbon, à ses méthodes d’extraction, aux matériels de toutes sortes qui ont été utilisés mais aussi aux locomotives (vapeur puis diesel) qui se croisaient 24h sur 24 sur les carreaux des fosses pour transporter tout ce qui remontait du fond.

confmetiersdujour01.jpg

Christian MORZEWSKI, Président de l’UP2M, présente Jean-Marie MINOT. Photo GT

Pendant des décennies, Jean-Marie réalise des dizaines de milliers de photos de sites miniers, ferroviaires ou sidérurgiques tout en rassemblant des documents et des plans de tous types. En collaboration avec Guy DUBOIS, il écrit les deux tomes de "L’histoire des Mines du Nord et du Pas-de-Calais" qui sont autant de bibles très recherchées par les collectionneurs ; on y trouve de nombreux chiffres, des explications détaillées et de superbes images de sites pour la plupart disparus aujourd’hui. Après la fin du charbon à OIGNIES le 21 décembre 1990, Jean-Marie intègre l’équipe de l’ACCCUSTO SECI (Association pour la Création du Centre de Culture Scientifique et Technique d’Oignies sur les Sécurités Industrielles) avec Michel DOLIGEZ, le dernier Chef du siège 10, comme Président, assisté d'Olivier KOURCHID, Maître de recherches au CNRS, d'André BENHAMOUDA, de Désiré LEFAIT anciens chefs-porions tous deux, de Robert KÉLIFI, chef d'atelier, et d'une poignée de bénévoles tous anciens de la fosse. C’est toute cette équipe qui a sauvé et réaménagé les installations de surface du 9-9 bis, ce site est un paradis pour tous les passionnés de la Mine ; les membres se réunissent encore tous les lundis pour entretenir le site, chapeau Messieurs !

A signaler que Jean-Marie MINOT est aussi un dessinateur et un peintre de talent, l’APPHIM a présenté quelques-unes de ses œuvres lors d’une exposition qui a eu lieu pendant tout le mois de février 2016 à la Médiathèque de COURRIÈRES.

La fosse 8 de BÉTHUNE à AUCHY-LES-MINES. Dessin de JM MINOT

Dans son introduction toute en simplicité et en modestie, Jean-Marie a brièvement rappelé son parcours et expliqué les raisons de sa passion ; il a ensuite dévoilé le plan de sa présentation : ce sera une succession d’images en noir et blanc réalisées par lui-même et par les photographes officiels des Mines dont il a sauvé les négatifs de la poubelle à la fin du charbon dans la région. Il parlera successivement des tâches effectuées autour du puits, dans les ateliers de maintenance, sur les rails, sur les terrils, sur le carreau et dans les cokeries. La plupart des photos présentées sont inédites, quelques-unes seulement ont été publiées dans les magazines des HBNPC. Le charisme du personnage, sa pédagogie et ses qualités de conteur d’anecdotes croustillantes ont illuminé la soirée ; au cours de cette conférence vraiment très intéressante, nous avons tous beaucoup appris sur ces métiers du jour qui n’ont pas été souvent valorisés.

La conférence a eu lieu sur le carreau du 9-9 bis où l’exploitation
nordiste s’est achevée le 21 décembre 1990. Photo GT
Jean-Marie MINOT, un grand
Monsieur de la Mine. Photo GT

A la fin de l’intervention, les participants étaient ravis et les questions ont été nombreuses. Un photographe professionnel présent dans l’assistance a exprimé son admiration devant la qualité des clichés en noir et blanc, les hommes au travail ont vraiment l’air naturels (ils ne ‘’posent pas’’) et heureux d’effectuer des tâches qu’on devine usantes, répétitives et pas toujours valorisantes. Henri DUDZINSKI, Consul Honoraire de Pologne issu d’une famille de Mineurs, fait remarquer qu’aucun d’entre eux n’est gros, il est vrai que soulever du matériel lourd (cadres et rails en acier, bastaings, gros câbles électriques, tuyaux métalliques de fort diamètre, treuils, masses…) pendant tout un poste n’engendre pas l’embonpoint !

Annick MILBRANDT souhaiterait que le travail des femmes à la Mine dont a pourtant parlé Jean-Marie avec beaucoup de respect soit encore plus valorisé. ‘’Pourquoi pas une prochaine conférence sur ce thème ? Il faudra trouver un intervenant.’’ lui a répondu Christian MORZEWSKI. Jean LATOSI, ancien Mineur, a précisé que les hommes du fond n’ont pas toujours respecté ceux du jour (‘’Certains d’entre eux n’ont jamais visité la salle des machines et on ne les voyait pas non plus dans les ateliers !’’). Être transféré au jour pour les Mineurs était considéré comme un déclassement synonyme de baisse de salaire qui intervenait après une blessure grave entraînant un handicap ou une augmentation du taux de silicose.

Annick MILBRANDT demande une conférence sur le travail des femmes. Photo GT

Pierre LINGRAND et Robert KÉLIFI, deux membres actifs de l’ACCCUSTO SECI. Photo GT

Jean LATOSI et Guy DESBIENS au cours de leurs témoignages un peu humoristiques. Photos GT

  Voici ci-dessous quelques photos présentées pendant la conférence.                                                         Georges TYRAKOWSKI

Machiniste marquant le repère ‘’O’’ sur le câble de la cage.

Le lampiste pointe les Mineurs sur un registre avant la descente.

Moulinage et culbutage : un bruit d’enfer !

Le mécanicien sur sa locomotive.

Remplissage du réservoir d’eau d’une locomotive à vapeur.

Pose de nouveaux rails.

Dégagement d’un train qui a déraillé.

Entretien des voies.

Montée d’une nouvelle tête de déversement sur l’un des terrils du 16 de LENS.

 Égalisation des schistes sur un terril au bulldozer.

  Atelier de mécanique générale.

 ‘’Reconformation’’ d’un cadre déformé remonté du fond.

Changement de la molette du chevalement n°1 de Gayant en 1962.

 Préparation de guides de fosse à l’atelier de menuiserie.

Chargement de matériel pour le fond.

Nettoyage d’une porte de four de cokerie.  Concassage de blocs de brai au pic dans une péniche.

 Autorisation de Jean-Marie MINOT pour la publication de toutes ces photos sur le site de l’APPHIM.


Date de création : 25/03/2016 @ 20:54
Catégorie : Les métiers de la mine - Au jour
Page lue 1609 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par violante le 13/12/2016 @ 14:41
article remarquable, precis,tres professionnel, j ai eu le plaisir de rencontrer JM MINOT a FAMACOM . mes felicitations pour le travail exeptionnel qui met en valeur un univers meconnu et trop souvent denigre
Amicalement



Les métiers de la mine
 ↑  
Social
Les dates-les personnes
Livres, récits, témoignages...
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
73 Abonnés
Recherche
Recherche